40 ans et + : astuce pour atténuer souffrances et douleurs

 
 
Bon, on a quarante ans, on est même plus près des 50 que des 40 et on ne peut rien faire pour arrêter cela, nous devenons tous les jours un peu plus vieux.
 
Mais le fait est qu’à nos âges, nous ne sommes plus aussi résistants qu’à nos vingt ans. Malgré tous les efforts du monde, nous ne pouvons plus suivre les jeunes de 30 ans ou moins. Il nous faut plus de temps pour récupérer d’une journée au bike park, on ne fait plus tout les sauts qu’on faisait et lorsque nous tombons, la période de récup est beaucoup plus longue.

Si vous êtes comme moi, vous avez probablement déjà décidé qu’à votre mort, votre fidèle destrier serait enterré à côté de vous afin que vous puissez explorer les trails de l’au-delà. Mais en attendant, et pour vous aider à prolonger votre expérience terrestre, il y a quelques astuces afin de réduire les douleurs et prévenir les blessures.
 
 
hands young and old
 
 

L’échauffement

 
Un départ à froid ne sera pas bénéfique pour votre moteur qui n’est plus tout jeune. Trop souvent, on prend notre vélo, on monte dessus et on part rouler. Désolé les gars mais à +40 ans c’est plus possible (même si je le fait toujours). Au fur et à mesure que nous vieillissons, nos articulations et nos tendons perdent leur résistance et sont plus enclins à être blessés. Pour éviter cela, un échauffement est indispensable avant toute sortie. Avant de partir sur les chemins, étirez vous pendant cinq minutes, le dos, les jambes, les mollets et les bras. Si l’étirement est réalisé correctement, cela diminuera le risque de blessures et les courbatures.
 
 

Ce que vous mangez compte beaucoup

 
Vous vous souvenez de l’époque où vous pouviez engloutir deux menus Big Mac, un milk shake, des bonbons et boire du coca toute la journée tout en étant capable de continuer à dévaler les pistes? Ouais, moi aussi. C’était cool. Mais maintenant les habitudes alimentaires ont été obligées de changer et j’ai du opter pour des viandes maigres, des céréales complètes, des trucs faibles en gras et des kilos de fruits et légumes. Ce n’est pas tous les jours une partie de plaisir et je n’apprécie pas toujours ce que je mange mais cela est très bénéfique sur ma santé et ma pratique du VTT de descente.
 
 

Renforcement musculaire

 
Rien, et j’insiste sur RIEN, ne sera plus efficace pour conserver un corps « jeune » que lever de la fonte. Si c’est fait comme il faut, le renforcement musculaire améliorera votre condition physique de manière exponentielle. Sans parler des regards féminins que vous attirerez, les bénéfices d’un entraînement musculaire correct renforcera vos tendons et augmentera sérieusement votre force physique et mentale (la muscu est une grosse question de mental aussi).
Si vous avez du mal à me croire, essayez. Passez un mois en salle de sport, à raison de 3 fois par semaine et partagez moi vos résultats. Je suis certain que vous n’y croirez toujours pas, même en voyant les résultats de vos propres yeux. Je vous assure que dès le printemps revenu, vous vous sentirez comme avec dix ans de moins.

Si vous ne souhaitez pas vous rendre en salle, j’ai rédigé un billet sur les entraînements d’hiver.
 
 

Un guidon en carbone

 
Je sais ce que vous êtes en train de vous dire « Quel rapport avec le fait de prendre de l’âge?!? ». C’est une mauvaise nouvelle pour les vététistes qui prennent de l’âge, nos coudes ne sont plus capables d’absorber les chocs ni de gérer la tension constante, ce qui peut provoquer des douleurs insoutenables. Nos coudes de 40 ans ont été maltraités durant toutes ces années et maintenant nous les ressentons de plus en plus tôt au cours des sorties. Les guidons en carbone absorbent les chocs plus facilement qu’un guidon en alu, et soulageront vos coudes des incessantes secousses. Sans parler de l’allure que vous aurez avec un cintre en carbone ni du fait que votre vélo sera considérablement allégé, c’est le meilleur investissement que vous puissiez réaliser.
 
 

Sommeil de qualité

 
Médicalement parlant, si les bébés dorment autant c’est parce qu’ils grandissent. La raison pour laquelle les plus vieux dorment autant est parce qu’ils se réparent. Le fait de grandir et de se réparer ne se produit que lorsque le corps est au repos et endormi. Pour nous les quadra/quinqua, dormir fait encore les deux et nous avons besoin d’autant de sommeil que nous pouvons nous en accorder, particulièrement pour les vététistes. Je vous encourage réellement à garder un oeil jeune sur la vie et vous éclater autant que possible mais si vous avez gardé vos habitudes de 20 ans : faire la fête tous les jours, boire, fumer et manger n’importe quoi, vous ne permettrez pas à votre corps de se reposer et de récupérer des dommages subit lors de sorties DH. Par conséquent, cela commencera à vous nuire et bien sûr, quand vous en aurez le plus besoin (jour de course par exemple). On a plus 25 ans alors on se calme. On se couche plus tôt et on engrange autant d’heures de sommeil que possible.
 
 

Le mot de la fin sera qu’à +40 ans, nous avons de grosses responsabilités

 
Envers nous-même, notre famille et notre patron (même si le patron c’est nous!). Par exemple, j’hallucine tous les jours en voyant des 40/50 ans rouler sans casque? Ils sont débiles ou quoi ? Notre tête n’est pas plus solide qu’un rocher ni même qu’un arbre. Nous savons très bien que faire de la DH nous donne 50% de chance de nous vautrer et souvent méchamment. Vous avez vraiment envie que votre femme se coltine un légume toute la vie juste parce que vous n’avez été suffisamment responsable pour penser à mettre un casque ? Non, vous n’avez pas l’air « cool » parce que vous roulez sans casque, au contraire… Renforcez votre corps pour pouvoir continuer à rouler mais surtout protégez-vous : casque intégral, gants, dorsale. Minimum.

Bref, pour terminer pour de bon, une phrase récurrente que tous les vététistes connaissent : « Un bon jour au bureau ne vaut pas un mauvais jour sur votre vélo ». Mais je pense réellement qu’il n’y a pas de mauvais jour sur un vélo car c’est une passion qui ne s’efface jamais. Prendre soin de nos vieux corps est pour moi la même chose qu’entretenir mon bike.