6 conseils pour la DH

6 Conseils pour la descente

 

 Descendre sur des racines

Même par temps secs, les racines peuvent être très glissant. Lorsque vous avez à rouler dessus, attaquez-les de préférence en biais, vos roues auront moins de chances de glisser. Si vous êtes sur une section où il n’y a que des racines sur une longue portion, repérez votre trajectoire le plus tôt possible et allégez le vélo au maximum en vous mettant debout et en vous compressant sur le vélo. Afin de garder une bonne adhérence, suivez la ligne la plus droite possible, sans virages ou autres complications !

 Descendre une section rocheuse

Récemment, je vous ai expliqué comment franchir un roc garden. Aujourd’hui, nous allons voir comment passer une petite section caillouteuse (si vous savez déjà franchir le Roc Garden, vous pouvez passer à la suite !). Parce qu’ils sont tous différents les uns des autres et irréguliers, les cailloux sont souvent plus difficiles que les racines et nous demandent d’adapter notre position en fonction de leur taille et des caractéristiques de chacun d’eux.

Avant tout, prenez une position d’attaque pour rouler de manière agressive sans vous mettre complètement sur l’arrière du vélo, cela vous empêcherait de réagir correctement. Maintenez votre poids sur le centre du vélo. Regardez le chemin loin devant, trouvez votre point de sortie et soyez prêts à ajuster votre traj’ à tout moment. Notez dans votre tête les obstacles que vous souhaitez éviter et détendez vous. Restez souples, assurez vous que vos bras et jambes sont détendus, vous manoeuvrerez beaucoup plus facilement.

Rouler dans un singletrack

Sur les chemins de campagne où circulent des engins agricoles, sur les bike parks à force que les riders roulent ou en forêt, lorsque les motos (cross ou trial – je n’ai pas dit vtt trial) sont passées par là, nous rencontrons souvent des singletracks (des ornières en gros!!). Ces singletracks peuvent être profondes et nous nous retrouvons bloqués dans l’une d’elles à pleine vitesse, cela peut faire mal ! Il existe deux manières de rouler sans problème sur les singles, rouler dedans ou rouler à côté. Cependant il faut savoir en sortir et les traverser correctement.

Rouler à côté de la trace ou entre les traces (dans le cas où un engin agricole à 4 roues serait passé par là) :

Cet endroit est probablement le plus sûr car vous avez moins de risques de bloquer vos pédales sur le bord de la trace. Restez quand même vigilant car cette zone peut devenir boueuse à cause des engins agricoles qui retournent la terre.

Rouler dans la trace

Gardez vos pieds bien à l’horizontale et restez au centre du singletrack pour ne pas risquer de voir vos pédales se coincer sur l’un des bords. Lorsqu’elles sont sèches, ces traces peuvent être rapides et amusantes, mais lorsqu’elles sont mouillées, vous risquez de vous enliser. Faites en sorte de toujours être prêt à sortir de la trace.

Le meilleur moyen de sortir d’un singletrack est le bunny up.

Corriger une glissade

Lorsque vous arrivez trop vite dans un virage humide, il se peut que vous glissiez ! Pas de panique, la rapidité avec laquelle vous réagirez et corrigerez la trajectoire vous surprendra !

La technique : Maintenez votre poids vers l’avant du vélo, freinez à l’avance et gardez un œil sur la sortie. Quand l’arrière glisse, continuez d’avancer et de tourner. Votre pied intérieur se préparera probablement à se poser au sol naturellement, laissez le faire. Rappelez-vous que tant que votre élan est plus puissant que votre glissade et que vous maintenez l’avant du vélo sur la piste, votre roue arrière se remettra instinctivement dans l’axe. Redressez-vous, repoussez votre poids légèrement vers l’arrière du vélo, ce qui permettra à votre roue de mieux adhérer au terrain.

 Le freinage

Les pneus peuvent se détendre à cause d’un freinage trop fort, il est donc important de leur donner un maximum d’adhérence en allégeant le vélo le plus possible (en étant debout). Nous rencontrons tout le temps des petits creux qui lestent le vélo au fil du parcours mais nous pouvons simuler cet effet en comprimant le vélo et en freinant en même temps.

La technique : Repérez votre point de freinage et redressez vous afin de soulager votre vélo, poussez votre poids dans les pédales (poussez vos talons vers le bas afin d’avoir le plus de poids sur l’arrière du vélo) et le guidon afin que les pneus s’enfoncent dans le sol. Au moment du freinage, veillez à maintenir à peu près un rapport de 60/40 sur la distribution de votre poids sur l’arrière du vélo (inutile de préciser que si vous freinez trop fort de l’avant vous finirez Over The Bar !).

Si vous sentez l’un de vos pneus se détendre, relâchez légèrement le frein correspondant.

  1 comment for “6 conseils pour la DH

Comments are closed.