Conseils VTT : Être bien préparé pour rouler en hiver

 
Selon mon expérience personnelle, avant d’atteindre les sommets ensoleillés, on se gèle sacrément lorsque nous partons rouler en hiver. J’ai rassemblé tout ce à quoi j’ai pu penser pour vous éviter les mêmes erreurs que moi et de mauvaises expériences. Si j’ai oublié quelque chose, pensez à me laisser un message sur facebook ou twitter
 
 
andorre hiver 2015
 
 

Être bien habillé mais pas trop

 
En général, quand on sort de la maison un dimanche matin d’hiver avec son Commençal V3, il ne fait pas très chaud. Mais nous commençons rapidement à transpirer lorsqu’il s’agit de se battre contre la neige et la boue pour avancer. Ensuite vient la descente, il fait de nouveau très froid, sans parler du vent suivant notre vitesse. Il est donc utile de s’habiller par « couches » afin de pouvoir ajuster en fonction de la température.

Le bas: je vous conseille simplement une paire de jambières en polaire sous votre short de DH habituel. Si vous avez trop chaud, il sera facile et rapide d’enlever les jambières et les mettre dans votre sac.
 
Le haut: votre maillot habituel avec un pull fin à manche longue et en polaire. Lorsque vous serez en descente, ajoutez un coupe-vent pour vous protéger et vous isoler.
 
Les oreilles: Un bandeau type Buff empêchera vos oreilles de geler à cause du vent dans la descente. Lorsque vous ne vous en servez pas, mettez-le dans votre poche, ça ne prend vraiment pas de place.
 
Les gants: Des gants longs bien sûr, avec un tissu épais et du cuir seront parfait pour des sorties courtes. Si vous comptez passer la journée au Bike Park, je pense que de très bons gants d’hiver voire même des gants de ski ne seront pas de trop.
 
Les chaussures: En principe, votre paire de 5Ten avec une bonne paire de chaussettes devrait être suffisant. Essayez de trouver des chaussettes plutôt en laine acrylique qu’en coton, le coton est réellement votre ennemi en hiver. Si les conditions de neige, de boue et de soupe sont extrêmes, une paire de sur-chaussures vous protègera de l’humidité et du vent.
 
 

Configuration de votre VTT de descente en mode hiver

 
Les pneus: Afin de rester en équilibre dans la soupe de neige et de boue, vous aurez besoin de pneus aggressifs afin de maintenir une bonne traction. Des picots largement espacés afin que la boue et la neige ne se collent pas entre les bandes de roulement. Si vous roulez dans la poudreuse, un pneu plus fin tracera à travers la neige avec une bonne adhérence.
 
Les pédales: Moi qui roule tout le temps en pédales plates et ne suit normalement pas un grand fan des pédales auto, c’est sur elles que se porte mon choix lorsqu’il s’agit d’aller rouler en hiver, dans la neige et la boue. Etant « fixé » à la pédale, je ne risque pas de glisser mais si le clip devient enneigé et gelé, je peux toujours tenir debout sur la plateforme (en espérant ne pas glisser).
 
En hiver plus que jamais vous avez besoin de toute l’adhérence et confiance possible.
 
Les suspensions: La capacité d’absorption des chocs de vos suspensions vont quelque peu changer. Généralement, vous aurez besoin d’adoucir un peu la fourche et réduire le rebond de l’amortisseur.
 
Les câbles: Si vous savez que vous partez pour sortie boueuse, vous pouvez passer un coup d’anti boue sur vos câbles et aux endroits où ils rentrent dans le cadre.
 
Les freins: La boue peut faire beaucoup de mal à vos plaquettes de freins. Je vous conseille de choisir un patin plus doux pour compenser avec le froid et éviter l’effet papier de verre. Avant chaque sortie, il sera judicieux de régler et ajuster les freins.
 
 

Le retour à la maison

 
Les vêtements: Bon, je ne vais pas passer par quatre chemins, si vous voulez rester marié, vous DEVEZ nettoyer la boue sur vos fringues, vos chaussures, vos gants, votre casque, votre vélo et vous-même! Et si vous tenez à la vie, ne pensez même pas à mettre vos affaires boueuses et mouillées dans la machine à laver avec les sous-vêtements de votre femme. Le mieux est d’enlever le plus gros de la saleté et de les laisser sécher. Une fois secs, vous pourrez les taper contre un mur pour enlever la boue qui se sera transformé en poussière.
 
Les chaussures: Important! Si vous ne voulez pas que le clip de vos chaussures rouille, vous devez impérativement les laver et les sécher après chaque sortie. Cela vous évitera de devoir acheter une nouvelle paire à chaque saison. Si elle veut bien vous le prêter, le sèche-cheveux de votre femme sera l’idéal.
 
Le vélo: Généralement après chaque sortie, je nettoie mon vélo à l’aide de la petite station de lavage prévue à cet effet à l’arrivée des descentes du bike park de Vallnord. Si je roule ailleurs, je passe un coup de jet chez moi. Cela pour enlever le très gros de la boue. Ensuite je le lave et le sèche avec des produits adaptés et un chiffon en microfibres.
 
 

Comment roulez-vous en hiver? Modifiez-vous la configuration de votre vélo?