Copa Catalana BTT Andorra

Coupe Catalane de VTT 2015

Le week-end du 3 mai 2015 s’est déroulé une manche de la Copa Catalana BTT (Coupe Catalane de VTT, compétition internationale), sur le circuit des Championnats du Monde UCI MTB de septembre.

 

Premier jour d’entrainement

 

Je suis resté seulement le matin. Le temps était superbe et la piste bien nettoyée.
Vu que le cable est cassé, c’était transfert par camion pour les vélos et bus pour les pilotes. Monter en bus à Pal doit donner envie de vomir. Pas top avant de descendre la World Cup.
Mis à part les teams Saracens et Commencal, qui disposaient de leur navette privée.
Les plus impressionnant étaient les Saracens, qui envoyaient du bois, Marion Carpenter en tête. Elle semblait être la plus à l’aise de tous les participants. Ils ont testés la piste 5 ou 6 fois.
Les Commencal semblaient sur la retenue, surtout Pompon et Rémy semblait galérer pour trouver la bonne ligne.
Ou alors ils cachaient bien leur jeu…
J’ai aussi remarqué Patrick Thome, qui descendait parfaitement et quelques pilotes espagnols, qui devaient bien connaître la piste. Pour la petite anecdote, j’étais dans un virage que je connais bien et qui est assez piège si tu rentres dedans trop vite. Du coup, j’ai 4 vélos qui ont failli me tomber dessus et j’ai rattrapé un jeune pilote par la manche, lui évitant de dégringoler 5 mètres plus bas.

 

Jour de la course

 

Le beau temps était toujours au rendez-vous et la piste aurait mérité un peu de pluie pendant la nuit.
Le parcours est légèrement modifié, par rapport à la World Cup 2013. Vous pouvez voir Josh Bryceland faire un essai en caméra embarquée :

 

 

Ratboy n’a pas participé à la Coupe Catalane, mais il est venu le lendemain pour tester la piste des prochains Championnats du monde, qui se tiendront à Vallnord en septembre.

 

D’après les pilotes, la piste est parfaite. C’est super raide comme attendu à Vallnord. Le terrain est majoritairement constitué de cailloux et de racines, sans mousse ni herbe verte pour amortir les bûches. Le seul espoir, quand ça part en vrille, réside dans la façon d’embrasser l’arbre qui va freiner votre chute.

 

En observant la préparation des pilotes, Rémy Thirion était ultra concentré et Pompon semblait tranquille. La team Saracens était planquée.
La Copa Catalana n’est pas du tout grand public. Il n’y avait que l’entourage des pilotes et les passionnés locaux. C’était sympa car les pilotes étaient moins sollicités, donc on pouvait discuter plus longtemps avec eux.

 

Au niveau des temps, ça allait vite, très vite. La modification du parcours semble avoir été salutaire pour améliorer le temps moyen, tout en préservant un niveau exigeant.
Après avoir assisté aux entrainements, je voyais vraiment Manon Carpenter et Sam Dale au-dessus du lot, mais c’est Commencal qui a tout raflé.
Greg Minnaar m’a épaté car il revient de blessure et je ne l’ai pratiquement pas vu s’entraîner.
Patrick Thome a filé bon train pour figurer sur le podium.

 

Certains disent que le principe même de la Copa Catalana est trompé par la présence de pilotes venus de grosses équipes. Personnellement, je ne vais pas bouder mon plaisir d’avoir assisté à des descentes de niveau exceptionnel.
Parce qu’à l’inverse, j’en ai vu certains, qui vont devoir revoir leur copie s’ils veulent faire bonne figure au classement.
La différence de niveau est immense entre les meilleurs et les derniers.
C’est clairement en tirant le niveau vers le haut que la Copa Catalana pourra commencer à attirer les foules.

 

En mode jap’, j’ai fait quelques photos…