Descente VTT : Conseils de pilotage et technique

 
Si ça monte, ça descendra forcément. Et si vous êtes sur un VTT de descente ou d’enduro, un all mountain ou un cross country, cette expérience peut vous apporter de grosses montées d’adrénaline! En réalité, l’adrénaline est ce pour quoi, nous, riders, vivons. Voici quelques technique pour vous aider à arriver en bas entier et avec style!
 
 
Carbine-3
 
 

Techniques de descente VTT

 
Il y a des rochers, des ornières et une pente radicale. Cela ressemble à la descente dans laquelle vous allez mourir. Pourtant, si vous arrivez à marcher à pied dans cette pente, il n’y a aucune raison pour que vous ne puissiez pas la rouler. Vous me trouvez peut-être fou mais c’est la réalité. Voici quelques conseils pour rouler en descente, sans risque et avec grâce.
 
 

Pensez descente en VTT comme descente à pied

 
Si vous arrivez à imaginer que les pneus de votre vélo doivent lui correspondre comme vos chaussures correspondent à vos pieds, vous comprendrez vite le principe du choix des pneus en descente. Lorsque vous marchez, alors que votre pied avance normalement sur une surface plane, votre talon touche le sol en absorbant les chocs et le reste du pied suit.

En descente VTT c’est pareil.

Lorsque vous marchez dans une pente, la dynamique de vos pieds reste sensiblement la même que sur une surface plane. La partie de vos jambes qui travaille le plus sera les quadriceps. Essentiellement, ils vous serviront de frein.

Encore une fois, en descente VTT, vous retrouverez la même chose. Votre freinage contrôle la vitesse à laquelle vous descendez.
 
 

Le freinage

 
Connaître les techniques de freinage et les maîtriser contribuera à une descente fluide et sans risque. Le frein avant ayant plus de puissance pour vous stopper net, il peut également vous envoyer par dessus le guidon si vous les serrez trop fort.

Pensez donc à garder une bonne position et à doser votre freinage. 60% arrière contre 40 % à l’avant.
 
 

L’équilibre

 
Alors que votre vélo se retrouve en position descendante, il cherchera à vous entraîner avec lui. Il est important de résister afin d’éviter le « soleil » ou OTB (Over the Bars).
 
 

Votre poids devra se situer sur l’arrière du vélo

 
Au fur et à mesure de votre descente, gardez vos fesses le plus en arrière possible, le plus loin que vous pouvez sur la selle. Ajustez la position en fonction des sensations : si vous avez l’impression de ne plus contrôler votre vélo ou que la roue avant part un peu dans tous les sens, vous êtes trop en arrière.
 
 

Restez souple

 
Maintenez votre corps le plus près possible de votre vélo. Les suspensions amortiront un grand nombre de chocs et vous pardonneront beaucoup d’erreurs mais vos bras et vos jambes seront les principaux amortisseurs, les plus efficaces que vous pourriez rêver d’avoir. Gardez vos coudes selon un angle légèrement supérieur à 90° et évitez de serrer votre guidon trop fort. Détendez-vous, c’est la clé de la maniabilité.

Afin d’absorber les bosses et impacts facilement, déplacez votre poids vers l’arrière de façon à ce que vos cuisses entourent la selle et gardez vos genoux légèrement pliés et détendus.
 
 

Maintenez votre plateforme

 
Idéalement, vos pieds doivent être positionnés à 3 et 9h. Ceci est appelé la plate forme et est la meilleure position pour vos pieds. Dans cette position, vous êtes bien centré sur le vélo et serez en parfait équilibre. De cette manière, vous aurez plus de facilité à déplacer votre poids vers l’avant, l’arrière ou sur les côtés.
 
 

Choisir la bonne trajectoire

 
La première erreur de débutant est d’analyser la piste en cherchant à éviter certains endroits plutôt que de se concentrer sur la piste en elle-même. Choisissez une ligne et gardez la. Regardez dans la direction où vous souhaitez aller. Mémorisez les impacts à venir. Maintenez votre regard loin devant. Connaître les dangers à l’avance vous aidera à maintenir un bon équilibre.
 
 

Contrôlez votre vitesse

 
Vous voulez dévaler la piste, sentir le vent fouetter votre visage et ressentir cette montée d’adrénaline. Bien sûr. Cela est l’une des principales raisons pour lesquelles nous nous sommes mis au VTT et plus particulièrement à la descente. Mais la piste ne vous appartient pas, vous n’êtes pas seul à la rouler (sauf si, comme moi, vous avez tracé VOTRE ligne). Un piéton ou un autre vététiste peuvent surgir à tout moment et votre arrêt risque d’être compliqué et de mal finir. Contrôlez votre vitesse, vous pouvez rouler vite mais pensez toujours sécurité.
 
 

Quelles sont vos techniques en descente ? Quels conseils pourriez-vous donner à un débutant ?