Les conseils de Lee McCormack pour être à l’aise

Je passe une grosse partie de mes soirées sur le net à regarder des sites, des vidéos et des blogs de VTT. J’ai connu Lee McCormack lorsqu’il a contribué au livre de Brian Lopes, depuis je suis son blog. Tous les articles sont intéressants mais celui-ci fait partie de ceux que j’aurai aimé lire lorsque j’ai commencé à faire de la DH. Alors en voici la traduction, en espérant que ces conseils aideront les débutants qui suivent ce blog.
 

 
 

1. Roulez avec des gens que vous appréciez

 
Sérieux. Si vous êtes stressé par vos compagnons de ride, toujours a essayer de garder le rythme ou de les impressionner, vous passerez un mauvais moment. Privilégiez les sorties avec des personnes que vous appréciez, qui roulent à peu près comme vous et qui vous motiveront autant que vous les motiverez.
 
 

Team Pivot Mountain Bike Downhill

Team Pivot


 
 

2. Les pédales plates sont cool

 
Vous n’avez pas besoin de pédales auto. Ni pour mieux pédaler, ni pour être « sérieux », ni pour aucune raison. Si vous vous inquiétez pour vos pieds, utilisez des pédales plates. Elles vous aideront à garder confiance et vous permettront d’acquérir une vraie technique. Le fait est que « les pédales plates sont la marque du maître ». Mettez vous en quête d’une paire de pédales plates avec une large plateforme et des picots qui s’emboîteront dans la semelle de votre chaussure. Choisissez une paire de chaussures de skate, de running, de rando, ou encore mieux : des chaussures faites exprès pour la DH et les pédales plates.
 
 
max_Five_Ten_Freerider_VXi_Shoe_Review_2
 
 

3. Raccourcissez votre Cockpit

 
La majorité des riders ressentent une plus grande confiance, un meilleur contrôle et plus de fun lorsqu’ils passent leur potence de 90-100 mm à 50-70mm. La configuration d’origine peut vous sembler bonne lorsque vous faites un tour sur le parking du magasin, mais lorsque vous vous retrouverez dans une portion de trail technique, vous apprécierez une potence plus courte. Les potences de qualité vont entre 30 et plus de 100€.
 
 
cockpit
 
 

4. Ajustez votre guidon à votre taille

 
Si votre guidon est trop large, vous perdez de l’amplitude pour les mouvements. S’il est trop étroit, vous perdrez de la force. La meilleure façon de calculer la largeur de guidon nécessaire à chacun est de mettre chaque coude à un angle de 45° en partant du milieu du torse. Essayez le test des gars qui font du motocross : faites quelques pompes. La position de vos mains vous permettra de définir la bonne largeur de guidon.
 
 

setup cockpit mountain bike downhill spadluv

Source image : vitalmtb.com


 
 

5. Configurez les leviers de frein

 
La plupart des vélos sont livrés avec un placement de leviers de frein assez drôle. Réparer cela ne prendra que quelques minutes et vous aidera réellement à garder le contrôle.
 
Positionnez vos leviers de frein en fonction de :
 

  • N’utilisez que votre index pour freiner. Les autres doigts doivent tenir les poignées,
  • La première phalange de votre index doit être positionnée en fin de levier,
  • L’angle du levier doit être de 45°

 
 

setup brakes downhill mountain bike

Source image : bikemag.com


 
 

6. Apprenez à pédaler efficacement

 
Nous sommes à peu près autant en forme que notre mode de vie le permet, non ? Alors envoyez autant de puissance que votre corps le permet. Commencez par cette astuce de pédalage: en même temps que votre pédale atteint son point le plus haut, appuyez fortement sur votre talon en poussant avec vos hanches. Cela permettra d’allonger la phase de puissance et d’oublier le passage au point mort. Cette technique fonctionne aussi bien en pédales plates qu’autos.
 
 
pedal to the medal
 
 

7. Pieds lourds, Main légères

 
C’est la clé de la sécurité et d’une sortie efficace. Lorsque vous roulez en descente, gardez tout votre poids sur les pédales. Gardez vos mains naturellement sur le guidon (sans appuyer, sans tirer). Ajustez constamment votre position afin de garder les mains le plus souple possible. Levez vos fesses de la selle ! Si vous restez tout le temps assis sur la selle ou que vous maintenez vos jambes trop serrées autour d’elle et que votre vélo part en live, il vous entraînera avec lui. J’ai quelques souvenirs…
 
 

heavy feet light hands mountain bike downhill tips

Source image : leelikesbikes.com


 
 

8. Réglez vos suspensions

 
Les suspensions, avant et arrière de votre vélo, sont une bonne façon d’améliorer votre confort, votre contrôle, votre confiance et votre niveau de fun ! Cependant, une mauvaise configuration ne vous apportera pas une bonne expérience. Demandez à la boutique où vous avez acheté votre vélo de configurez votre fourche et amorto en fonction de votre poids et de votre style de pilotage. S’ils ne peuvent ou ne veulent pas vous aider, suivez les instructions fournies dans le manuel livré avec le vélo (ou téléchargez les sur le site du fabricant).
 
 
Le réglage des suspensions peut être compliqué mais voici quelques règles de base :
 

  • Réglez le SAG (compression) en fonction des specs donnés par le fabricant. Certaines fourches et amortisseurs ont des marques afin de vous aider,
  • Réglez le rebond à la limite du « trop »,
  • Si vous roulez sur des pistes lisses, réglez la compression au milieu ou au plus rigide. Si vous roulez sur des pistes techniques et cabossées, réglez la au plus doux,
  • Assurez vous du bon équilibre entre la suspension avant et la suspension arrière. Elles doivent être réglées à peu près pareil et doivent rebondir à la même fréquence,
  • Une fois que vous vous sentez en confiance avec votre réglage, n’y pensez plus et amusez-vous !

 
 
Réglage fourche
 
réglage fourche
 
 

9. Baissez la selle

 
La tige de selle réglable est un grand progrès dans notre industrie du VTT. Montez votre selle à votre hauteur optimale de pédalage. Lorsqu’il est temps de s’engager dans la partie descente, baissez votre selle de quelques centimètres. Cela vous donnera plus d’espace pour bouger et rendra votre conduite beaucoup plus sûre et amusante. Une fois que vous aurez essayé cette astuce, vous ne tolérerez plus jamais une selle haute !
 
 
Blacx-jewel-air-drop-seatpost-xc-dh-fr-am-mtb
 
 

10. Etes-vous nerveux ou avez-vous peur ?

 
Si vous voulez rouler une section particulière, que vous savez ce qu’il faut faire, que vous vous voyez très bien en train de le faire mais que vous vous sentez nerveux avec la gorge serrée, je vous encourage à vous lancer. La nervosité indique que votre corps est prêt à claquer cette descente.

Si vous ressentez de la peur avec une boule au ventre, arrêtez de suite ! Vous serez plus susceptible d’effectuer une mauvaise manoeuvre à cause de mauvaises habitudes et à 100% vous finirez blessé. Si vous avez peur de quelque chose, ne le faites pas. Prenez votre temps.

Prenez le temps de bien régler votre vélo, en fonction de vous. De votre poids et de vos habitudes de pilotage. Roulez avec des gens avec qui vous vous sentez bien, qui vous pousseront à vous améliorer sans vous mettre la pression.
 
 
MTB Downhill playmobil
 
 
Et surtout : éclatez-vous !
 
 

  1 comment for “Les conseils de Lee McCormack pour être à l’aise

Comments are closed.