Monter et réparer des pneus Tubeless

Pneu-VTT-tubeless-coupe
crédit photo : velotech

Avantages du tubeless:

– Diminution des risques de crevaison par pincement,

– Possibilité de rouler en basse pression,

 

Montage

Largement utilisés en VTT, les pneus Tubeless se passent de chambre à air mais nécessitent tout de même un peu de précision au montage.

Pour le montage d’un pneu Tubeless, contrôlez avant tout le fond de jante (pas de tête de rayon trop longue, pas de copeaux d’alu…) puis appliquez une bande adhésive double face sur toute la jante en la tendant bien. A leur jonction, les deux extremités de bande adhésive doivent se chevaucher d’environ 2 cm pour être bien maintenues. A l’aide d’un chiffon, collez bien l’adhésif au fond de la jante, puis retirez la feuille de protection.

Percez proprement un trou dans l’adhésif au niveau de la valve et placez-là sur le fond de jante côté écritures.

Positionnez la valve dans la jante avec le fond de jante en faisant attention à l’ordre de montage des rondelles et du joint. Appliquez le fond de jante uniformément et finissez en vous aidant d’un tournevis. Verifiez que le fond de jante soit correctement place et plaquez le en frottant avec le chiffon.

Nettoyez l’intérieur du pneu et lubrifiez le légèrement à l’eau savonneuse (n’utilisez pas de corps gras). Ainsi lubrifiée, la tringle du pneu se placera parfaitement au fond de la jante.

Montez le pneu sur la jante en vous assurant que les flancs soient bien positionnés au milieu de la jante.

Une fois les talons bien positionnés sur toute la jante, il ne reste plus qu’à finir au niveau de la valve. N’hésitez pas à utiliser la paume de vos mains pour avoir plus de force mais n’utilisez surtout pas de démonte-pneus.

Vérifiez que le pneu soit bien positionné sur toute la circonférence de la jante et gonflez le à 4 bars afin que les talons se logent comme il faut dans la jante. En principe, vous entendrez plusieurs « claquements » qui indiquent la bonne mise en place. Ajustez la pression : voir cet article.

 

Réparation

Etre en tubeless réduit fortement les risques de crevaison mais cela ne signifie pas que vous ne crèverez plus jamais ! Mais pas d’inquiétude, si vous savez poser une rustine, vous savez réparer un tubeless.

Après avoir localisé la crevaison, marquez les contours de la réparation au feutre ou au crayon gras.

Nettoyez la zone à l’eau savonneuse afin de la dégraisser, la rustine se collera beaucoup mieux. Comme lorsque vous réparez une chambre à air, enduisez la zone à réparer de colle à rustine. Attendez quelques minutes que la colle soit bien sèche et placez la rustine en appuyant fortement avec vos doigts et éliminez toutes les bulles d’air en frottant la rustine du centre vers l’extérieur

  5 comments for “Monter et réparer des pneus Tubeless

  1. Thomas Cubel
    18 juin 2015 at 15 h 48 min

    Salut,

    Je viens de passer en tubeless et j’ai deux petites questions puisque je n’ai pas encore changé mes Hutschinson.

    1) A quoi sert le double face que tu mets dans le fond de jante ? Je n’ai pas beaucoup entendu parlé de cela.

    2) On parle de liquides anti crevaison/préventifs pour ne plus avoir de problème, un peu comme pour les pneus de voiture. Qu’en penses tu ?

    A bientôt !

  2. Laurent
    18 juin 2015 at 17 h 00 min

    Salut Thomas,

    1) Le scotch au fond de la jante permet d’étanchéifier celle-ci contre les éventuelles fuites d’air par les têtes de rayon ou par la jointure de la jante. Plus généralement, quand on veut rouler en Tubeless, on cherche à éviter toute fuite d’air possible.

    2) Le liquide anti-crevaison est utilisé dans le même but que le scotch en plus de prévenir des crevaisons crevaisons. S’il vous arrive de percer, en faisant tourner la roue le liquide va venir boucher le ou les trous. Il n’y aura plus alors qu’à regonfler un petit peu et c’est reparti !
    Son utilisation est nécessaire au bon montage du pneu Tubeless au départ : ça permet de favoriser l’étanchéité en plus du scotch, notamment au niveau de la valve, ainsi que de faciliter le mise en place du flan du pneu dans l’encoche de la jante prévue à cet effet.

  3. Thomas Cubel
    18 juin 2015 at 22 h 50 min

    Merci pour la réponse.

    1) Ok, je vois ce que ça fait. En fait c’est une astuce à moindre coût, j’ai déjà vu ce genre de truc dans les magasins de sport et de vélo. Le double face doit bien tenir dans le temps vu comment ça colle.

    2) C’est ce que je pensais aussi. Il est vrai que je n’ai pas encore crevé avec mon nouveau vélo donc je me suis pas mal posé la question. N’ayant eu que des chambres à air durant ma vie (sauf sur la voiture), c’est assez nouveau pour moi. Du coup, j’ai pris une bombe anti-crevaison pour tubeless. J’ai hésité avec les rustines ou les mèches, mais ayant utilisé ce genre de bombe pour la voiture justement, j’ai roulé pendant des milliers de kilomètres sans soucis.

  4. Lolodive
    23 novembre 2015 at 13 h 04 min

    Juste une petite question toute bête : on entend (ou lit) systématiquement qu’il ne faut pas utiliser de démonte pneus pour monter un pneu tubeless… mais pourquoi ?

    Merci de m’éclairer !

  5. Laurent
    23 novembre 2015 at 16 h 26 min

    Personnellement, j’utilise toujours des démonte pneus. Je ne sais pas faire autrement pour tout avouer.
    Faudrait que je fasse un tuto vidéo.

Comments are closed.