Trouver la bonne pression pour ses pneus

La pression d’air que vous mettez dans vos chambres à air a un impact important sur les performances de votre vélo.

Que se passe t-il lorsque la pression est trop haute ?

– Le vélo rebondira sur les obstacles (et vous connaîtrez votre premier OTB !!),

– Aucune accroche dans les virages,

– Vous crèverez plus facilement.

 Que se passe t-il lorsque la pression est trop basse ?

– Vous pincerez plus facilement,

– Moins d’efficacité au pédalage,

– Votre vélo réagira différemment de ce que vous espérez de lui.

 

Comment trouver la bonne pression pour mes pneus ?

Il faut savoir que les pneus font partie intégrante de vos suspensions. Ils sont également votre unique contact avec le sol alors il est très important de savoir quelle pression vous apportera la meilleure performance et en même temps le meilleur confort.

Il y a en général quelques règles à suivre :

– Un rider engagé a besoin de plus pression (à l’inverse, un rider « smooth » aura besoin de moins de pression),

– Un plus petit pneu (1.8-2.1) aura besoin d’une pression plus importante pendant que des pneus en 2.2 et + auront besoin de moins de pression,

– Des pneus épais rouleront mieux avec une pression plus basse,

– Des pneus tubeless nécessitent une pression plus basse que le tube

Alors que ces règles font un très bon point de départ pour définir la pression nécessaire à vos pneus, il est très important de se souvenir que le résultat est basé sur la façon de rouler de chacun, la marque des pneus et les conditions du chemin. Une fois que vous aurez trouvé votre pression optimale à +/- 0,3 bar, vous pourrez facilement et rapidement ajuster la pression à votre terrain du jour !

Idéalement, essayez de trouver la pression la plus basse avant d’arriver au point critique où vous pincerez. N’hésitez pas à vous servir de la liste plus haut comme point de repère et commencez avec une pression assez haute (3,1 bars) en gonflant vos pneus avec une pompe à pied. Utilisez toujours la même pompe lors de vos essais. Roulez un peu sur le chemin à cette pression et identifiez les résultats. Tant que la pression ne vous convient pas, enlevez 0,3 bars et refaites le test sur le même chemin.

A plus basse pression, vous remarquerez une conduite plus souple et une meilleure adhérence de vos pneus sur le sol. Trouvez le juste milieu entre une pression juste assez basse pour en retirer tous les bénéfices mais pas trop basse afin de ne pas pincer vos pneus à chaque caillou mal placé. Lorsqu’une chambre à air se pince, c’est parce qu’elle se retrouve pincée entre le pneu et la jante à cause de son manque de pression. Cela perfore le tube à deux endroits symétriques et vous vous retrouvez à plat en 10 secondes.

pneu chambre
Pneu & chambre à air pincés

 Quelle pression pour mes pneus ?

J’ai pu rouler sur un tas de différents pneus et vélos mais bizarrement je me retrouve presque chaque fois avec la même pression.

Chambre à air:

– Terrain sec 2,5 (jusqu’à 70kg) à 3 bars (au dessus de 70kg) selon le poids du pilote.

– Terrain humide (boue) 2 à 2,4 bars.

 

 Tubeless :

– Terrain sec 2 bars à 2,5 bars maximum sinon perte d’adhérence = aucun intérêt d’avoir des Tubeless à la place des chambres à air.

– Terrain humide (boue) 1,5 à 1,8 bars.

 

 Précisions :

– La largeur du pneu est le facteur le plus important pour la boue : il doit être étroit.

– Les pneus à chambre à air sont toujours plus légers que les les Tubeless

– Les pneus Tubeless sont toujours plus chers que les pneus simples.